SEPTEMBRE 2012 : souvenirs de cimentiers dans un café patrimoine à Voreppe

« L’OR GRIS : UN PATRIMOINE, DES HOMMES »

Les CAFES PATRIMOINE font partie de notre programme d’animation du territoire "PATRIMOINE ET CULTURE"

Avant de parcourir ce compte-rendu, nous vous invitons à lire l’article de présentation de ce "café patrimoine"


A l’occasion des journées du patrimoine, l’association des Amis du Parc et l’association COREPHA ont organisé un café patrimoine dédié à la vie des cimentiers de Voreppe autrefois.

Cette animation a permis aux soixante-dix participants présents de partager et d’approfondir leur connaissance du sujet avec d’autres personnes intéressées et des référents dans le domaine.

UN SUCCÈS AU NIVEAU DE LA PARTICIPATION

L’annonce de cette soirée a remporté un vif succès et malheureusement, tous ceux qui le souhaitaient n’ont pu y assister. Le nombre de participants avait en effet été limité afin de préserver l’esprit « bistrot » et la convivialité qui caractérisent les "cafés patrimoine".

Conscients du très grand intérêt porté à ce sujet, les organisateurs réfléchissent à la possibilité de réaliser une nouvelle animation permettant d’accueillir davantage de personnes.

UN PARTENARIAT TRÈS RÉUSSI

La commune de Voreppe a répondu à l’appel lancé par les Amis du Parc pour l’organisation d’un café patrimoine.
La mise en commun des énergies et des savoir faire a permis la réalisation de cette soirée chaleureuse et instructive.

- Avec l’ Association COREPHA s’est fait le choix du thème, le montage de l’animation, la réalisation de la décoration et la mobilisation des référents sur le sujet.

- Grâce au Lycée des Portes de Chartreuse et sa section "restaurant d’application" a été possible l’accueil des participants. La carte alléchante mettant en valeur les produits locaux et le savoir-faire des lycéens qui a été proposée, a séduit tout le monde.

- De la Mairie de Voreppe et de la Médiathèque nous avons apprécié le soutien de l’initiative et la participation à l’animation

L’ANIMATRICE DU CAFÉ PATRIMOINE

L’introduction de la soirée et la répartition de la parole ont été réalisées par Marie Claude Blanchet, correspondante du Dauphiné Libéré.
Nous la remercions pour son investissement dans la préparation de la soirée et pour son travail de collecte de la mémoire en amont.

LA PRÉSENTATION DE LA SOIRÉE

-  Jean Duchamp, Maire de Voreppe, a fait part de sa satisfaction d’accueillir sur sa commune un café patrimoine.

-  Renée Mermet, présidente de l’association COREPHA, a trouvé que cette démarche initiée par les Amis du Parc était une formidable opportunité de recueillir la mémoire vive des anciens ouvriers et des habitants.
Elle a aussi souligné l’implication des membres de COREPHA dans la réalisation de cette animation.

-  Jean Louis Barbon, président des Amis du Parc de Chartreuse, a rappelé que l’objectif des cafés patrimoine était qu’ils soient appropriés par les acteurs locaux pour être ensuite reproduits.

-  Emmanuelle Vin, chargée de mission patrimoine au Parc de Charteuse, a mis l’accent sur le caractère convivial de cette animation qui permet d’aller à la rencontre des habitants du territoire.

-  Bruno Nicolas, chef des travaux de l’école hôtelière, a indiqué que cette soirée correspondait à l’esprit de l’établissement : participation à la vie locale et exercice pédagogique pour les élèves.

Bruno Nicolas a précisé que les bénéfices de la soirée étaient destinés à financer une partie du voyage scolaire prévu en Finlande.
Une récompense pour l’investissement de ces jeunes que nous remercions vivement !

RÉFÉRENTS SUR LE SUJET

Des personnes qui ont travaillé à la cimenterie, des enfants de cimentiers ou des habitants ayant vécu à proximité ont apporté leur éclairage et partagé de nombreuses et souvent joyeuses anecdotes.

LES SUJETS ABORDÉS

Difficile de retraduire ici la richesse de cet échange. Ce que nous pouvons dire c’est que plusieurs sujets ont été abordés :

JPEG - 41.1 ko
Les cimentiers, une grande famille !

- l’histoire de la cimenterie de Voreppe marquée par l’influence des familles Thorand, Allard et Salmon.

- les conditions de travail, souvent très difficiles, de l’extraction à l’expédition du ciment.

- les différents noms des galeries et le petit train qui permettait l’acheminement jusqu’à l’usine.

- le vocabulaire typique des cimentiers : expressions, noms des outils utilisés (la chèvre, la girafe...).

- le rôle des femmes à la cimenterie, avec notamment l’ensachage : conditionnement du ciment dans des sacs en toile de jute ou des tonneaux en bois, en fonction de l’époque.

JPEG - 17.6 ko
L’usine du Chevalon en 1899


- la solidarité qui existait entre les travailleurs et même avec les patrons, l’usine étant considérée comme une "grande famille".
Il a été évoqué la forte influence de cette industrie sur la vie quotidienne des Voreppins.

- l’immigration, sujet fortement lié à la cimenterie. Si l’on retrouvait majoritairement des Italiens, 14 nationalités étaient représentées,, par ailleurs, à Voreppe. Les patronymes des familles voreppines reflètent aujourd’hui que cette immigration s’est installée définitivement.

- les loisirs avec notamment les temps d’échanges dans les nombreux cafés, la fête de la Ste Barbe, les jardins

La soirée a été enregistrée, filmée et photographiée.
Merci à M. et Mme Rigaux pour les nombreuses photographies effectuées et pour la réalisation d’un film de la soirée (actuellement en cours de montage).

Vous pouvez retrouver ici le document-souvenir réalisé par l’association COREPHA et qui a été remis aux participants du café patrimoine.

LE PROCHAIN CAFÉ PATRIMOINE...

Thématique : « les briqueteries et la terre réfractaire »
Date : Jeudi 18 octobre
Lieu : St Jean de Couz, au café Denat.
Il sera organisé en collaboration avec l’association la Commanderie et la Mairie de St Jean de Couz.

(c) Photographies de M. Rigaux, association COREPHA

Pour retrouver plus d’images, rendez-vous sur la galerie photo de l’association COREPHA.


Une activité réalisée grâce aux partenariats financiers :