Habitations efficientes en moyenne montagne : la réponse "bois"

Le Grenelle de l’environnement a légitimé les réflexions relatives à la maîtrise des activités influant, par leurs consommations ou leurs conséquences, sur l’effet de serre. L’habitat constitue indéniablement un facteur important de l’effet de serre tant par son mode de production que par ses besoins énergie.

Les recherches et applications relatives aux habitations dites « passives » ou « efficientes » trouvent une acuité particulière dans les zones de moyennes montagnes. En effet celles-ci, généralement soumises à un dynamisme démographique certain, sont soumises à des rigueurs climatiques particulières et bénéficient de ressources forestières accessibles, abondantes et de qualité. Cette ressource « bois » est susceptible de participer efficacement à la recherche originale et significative d’un habitat efficient, tant dans sa production que dans son fonctionnement.

La promotion de ces réponses est un impératif politique, social et éthique. L’implication responsable des citoyens nécessite de conjuguer une information scientifique de qualité avec une médiation sociale efficace permettant de situer au plan territorial les problèmes posés.. A cet égard les élus et les cadres territoriaux, les responsables associatifs et les enseignants ont un rôle essentiel à jouer.
Le colloque, proposé par les Amis du Parc Régional de Chartreuse et par l’association Passion du Bois, vise à fournir aux participants une information de qualité, accessible et communicable dans leur environnement social et professionnel.

Appui scientifique et technique
Association Passion du Bois

Publics

- Elus et cadres territoriaux du sillon alpin
- Responsables associatifs

- Habitants