L’eau au coeur de la Chartreuse

Dans le cadre de notre programme
"L’eau entre mémoire et devenir",
nous continuons, ce printemps, nos actions lors du cycle :
"L’EAU AU CŒUR DE LA CHARTREUSE"

JPEG - 161.4 ko
Le Guiers Mort
JPEG - 83.5 ko

Pour cette occasion nous vous convions à une soirée spéciale organisée en partenariat avec l’AADEC.

Le rendez-vous :

- VENDREDI 1ER JUIN
- salle NOTRE DAME
- ST PIERRE D’ENTREMONT (Savoie)


Le programme de la soirée

19h : Projection de deux films documentaires

  • "Mémoire du Guiers" réalisé par Georges Ichtchenko
  • "Voyage au pays du Guiers" réalisé par Mathilde Syre sur une idée originale de Jean-Pierre Blazin

20h : Entracte - Buffet

20h30 : Conférence de Carmen de Jong

  • "Les impacts du changement global sur l’eau en montagne karstique"
JPEG - 112.2 ko

Les documentaires

"Mémoire du Guiers" est un dialogue avec le Guiers Mort parcouru depuis sa source jusqu’à Fourvoirie.
Rivière ou torrent, il court entre des rochers aux brillances magnifiques.
- En chemin, on évoque, d’après des documents anciens, les ponts, les monuments, les artifices des chartreux, les forges et les martinets ainsi que la distillerie aujourd’hui en ruine.
- Les perspectives nouvelles d’aménagements semblent particulièrement attractives pour notre Guiers, toujours jeune et vivant malgré son nom et son âge… géologique.

Georges Ichtchenko est passionné par la photographie et la Chartreuse depuis de nombreuses années.
Il participe à la vie du territoire au travers de nombreuses associations dont il est vice-président ou membre du conseil d’administration.

"Voyage au pays du Guiers" est conçu comme une première partie d’une série visant à présenter le territoire tout au long du Guiers.
La rivière se raconte. Elle évoque les territoires très variés qu’elle traverse, en racontant l’histoire de ces espaces et en évoquant leurs richesses patrimoniales suivant des thématiques fortes :
- les zones de circulation Est/Ouest depuis l’aube de l’humanité
- la frontière médiévale et les nombreux châteaux qui la marquent
- l’église des Carmes fleuron de l’architecture religieuse en Avant Pays
- la contrebande et Mandrin
- l’ébénisterie, l’architecture de pisé, les paysages…


Mathilde Syre, la réalisatrice a tourné de nombreux reportages dont un, très remarqué, sur la Mongolie.

Jean Pierre Blazin, venu à l’archéologie par la spéléologie, s’est intéressé au passé de l’Avant Pays Savoyard depuis 40 ans.
Il se consacre depuis une dizaine d’années à l’archéologie et à l’histoire des paysages.

La conférence

"Les impacts du changement global sur l’eau en montagne karstique"

- Le karst est un modelé spécifique des massifs calcaires.
L’eau, facteur de la création de ces paysages surprenants, circule de façon spécifique à l’intérieur des calcaires.
Les réseaux karstiques sont généralement encore mal connus, mais ont des conséquences sur la qualité et la quantité d’eau disponible.

- Le massif de la Chartreuse est formé par une alternance de couches géologiques calcaires (falaises) et marneuses (replats).
Les parties calcaires sont fortement sujettes au phénomène de karst.

- En Chartreuse, l’eau des karsts représente la principale ressource disponible pour le cœur du massif.
Or le fonctionnement bien particulier des aquifères karstiques a des conséquences sur la ressource en eau !

- Les eaux karstiques ont une valeur patrimoniale forte et elles sont très vulnérables.
Il convient donc de les protéger de façon adéquate.

Carmen de Jong travaille à l’Université de Savoie.
Elle est spécialiste mondiale de l’eau en montagne, ex-directrice scientifique de l’Institut de la Montagne et initiatrice du programme européen Alp-Water-Scarce.

Conditions

L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Si vous souhaitez réserver, contactez l’AADEC au 04 79 65 84 03

JPEG - 26.6 ko

BREF COMPTE RENDU

Une quarantaine de participants se sont rassemblés dans la salle Notre Dame pour admirer la poésie du documentaire présenté par Georges Ichtchenko et apprendre avec Jean Pierre Blazin sur le patrimoine des berges du Guiers.

Ensuite nous avons écouté avec intérêt les arguments développés par Carmen de Jong sur l’impact du changement global sur les eaux de nos montagnes karstiques.

Elle nous a démontré au travers de nombreux graphiques que même s’ils sont difficilement perceptibles par l’œil du citoyen, les changements climatiques sont bien réels et particulièrement dans nos massifs (Chartreuse, Bauges, Alpes).

Différentes données scientifiques attestent de ces changements :

- les cinq étés les plus chauds ont tous eu lieu après 2002
- le pourcentage de jours secs augmente dans les Alpes
- à partir de 1 200 m on passe d’un régime neigeux à un régime pluvieux (en 2012 43% des précipitations du col de Porte sont neigeuses contre 60% en 1960)
- l’augmentation des températures enregistrée a pour conséquence directe la fonte accélérée de la neige mais aussi une évaporation plus importante
- les fréquences de sécheresse sur le Guiers augmentent depuis 2003 (idem pour la Leysse dans les Bauges)
- depuis 2003 le Guiers change de système  : il présente un débit 1,5 fois moins important

Les impacts de ces modifications du climat sont nombreux :
- ils augmentent l’occurrence des crues éclairs puisque le système retient l’eau moins longtemps
- les sécheresses hivernales et automnales actuelles sont peu à peu remplacées par des sécheresses de fin d’hiver – début printemps, d’été, et d’automne plus longues
- les milieux naturels sont plus sensibles au feu
- la qualité du foin et des produits issus de l’agriculture diminuent
- le tourisme est directement touché : neige en hiver, niveau des lacs en été

Pour répondre à ces changements une gestion adaptée est préconisée. Elle doit inclure une phase de définition des nouveaux enjeux auxquels nous sommes soumis.

Pour cela une implication des acteurs locaux est nécessaire. Elle permettra de recueillir des données plus localisées que celles issues des stations météorologiques.

L’exemple de l’« observatoire de l’eau » mené en partenariat par l’Université de Savoie, le PNRC et les Amis du Parc est un exemple concret de démarche participative liée à l’eau.

Alors pour la sauvegarde de cette ressource indispensable à la vie, IMPLIQUEZ VOUS !


Le calendrier du cycle : L’eau au coeur de la Chartreuse

Nous vous rappelons également les autres activités de ce cycle :

ÉVÉNEMENTTYPE D’ACTIVITÉDATE DE L’ÉVÉNEMENTLIEU DE L’ÉVÉNEMENTINFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Le Bistr’eau Café thématique Jeudi 3 mai Entremont le Vieux Compte rendu
Retour aux sources du Guiers Vif Sortie thématique Samedi 5 mai St Pierre d’Entremont Compte rendu
Traçage participatif Atelier participatif 4 juin Entremont-le-Vieux Scolaires et associatifs
Retour aux sources du Guiers Mort Sortie thématique Samedi 9 juin St Pierre de Chartreuse Cliquez ici


- Si vous souhaitez soutenir les actions de notre association, n’hésitez pas à adhérer en complétant le formulaire ICI.

- Pour toute information ou toute demande CONTACTEZ NOUS ICI.

 


la Jarjatte Les sources du Guiers Vif Extrait de "Voyage au pays du Guiers" Mandrin (extrait de "Voyage au pays du Guiers") La source du Guiers Mort Le Cozon St Pierre d'Entremont Le Guiers Mort Bassin à St Pierre d'Entremont